Cycle d’étude ultime

pour la réalisation de Soi

par  
 Sriman Sankarshan Das Adhikari

Accueil |Pensées Du Jour | Conférences (en Anglais) | Autres Services| Galleries | Méditations sur la Bhakti Pure
 Offrandes |
Programme d’Étude pour une Parfaite Réalisation de Soi |La Bhagavad-gita Telle Qu'elle Est
Contactez-Nous | Quoi De Neuf?  | S'abonner aux 'Pensées du Jour'

 

 

Pour plus de facilité, pour une étude plus convenable, tu peux commander le livre de notre magasin internet:
 

Notre Magasin

ou de

www.krishna.com

 

Lire
la Bhagavad-gita
en ligne

Ce cours se base sur l'oeuvre la Bhagavad-Gita Telle Qu'eslle Est par Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada. Tu peux le lire en ligne ici:

La Bhagavad-gita
Telle Qu'elle Est

 

Voici la liste des centres  ISKCON :

 

Liste des centres ISKCON
 

Cours Gratuis                 Leçon Bg6                Cours Gratuis


« L’illusion d'Arjuna»


Dans ce Deuxième Chapitre de la Bhagavad-gîta, nous voyons Arjuna en proie à l'illusion. Oublieux de la réalité spirituelle qui sous-tend les apparences trompeuses de l'existence matérielle, il ne voit pas que le monde matériel n’est rien d'autre qu'une pièce de théâtre destinée à permettre aux âmes insensées qui ont tourné le dos au Seigneur de comprendre leur erreur, rectifier leur comportement, et revenir sur le droit chemin. Arjuna devrait avoir réalisé que son seul devoir est d'obéir aux instructions du Seigneur. Mais tombé sous l'emprise de la conscience corporelle, identifiant son être et son corps et ses proches avec leurs enveloppes charnelles, il se trouve alors empêtré dans une situation inextricable, et ce sent submergé par une profonde anxiété.

Si seulement il pouvait juste écouter et entendre les paroles de Krishna, exprimant la vérité absolue des choses, et s'en remettra à elles, alors toute son angoisse se dissiperait ! Mais au lieu de cela, il s’agrippe avec obstination à ses conceptions illusoires, s'empêtrant de plus en plus profondément dans l'océan de son chagrin.

En réalité, Arjuna n'est pas une âme conditionnée mais une âme libérée, et un compagnon éternel du Seigneur. Aussi il ne saurait être question pour lui de tomber véritablement sous la coupe de l'illusion. Cependant, afin de permettre à Krishna d’énoncer la Bhagavad-gîta pour notre bénéfice, le Seigneur le met en apparence dans un état de confusion très similaire au nôtre. Ainsi, par la volonté Divine, Arjuna se trouve en position de jouer le rôle d'une âme conditionnée, semblable à la nôtre, dominée par la conception corporelle de l'existence. C'est pourquoi, lorsque nous étudions la Bhagavad-gîta, nous devons bien comprendre qu’en réalité c’est essentiellement pour nous que ces instructions sont données, afin de nous permettre de nous extraire de notre état de conscience illusoire.

Bien qu’Arjuna soit l'un des combattants les plus puissants et les plus valeureux de l'histoire du monde, en proie à la confusion il va jusqu'à déclarer à Krishna : « Je ne combattrai pas. » Nous pourrions penser que refuser de participer à la guerre est, en réalité, l'expression d'une très belle qualité d'âme. Mais lorsqu'un ennemi envahit notre pays pour le conquérir et le soumettre, c'est le devoir des militaires, s'il le faut au péril de leur vie, de protéger la nation des agresseurs désireux d'exploiter la population. Et il est admis que s'engager sans réserve à défendre la nation est à la fois glorieux et héroïque. La couronne légitime d'Arjuna et de ses frères avait été usurpée de façon déloyale, et Sri Krishna voulait que celle-ci revienne à ses pieux dévots, et non qu'elle reste aux mains de dirigeants cupides et mal intentionnés. De nombreuses négociations avaient été entreprises pour tenter de récupérer de façon pacifique le royaume usurpé, mais ces tentatives s'étaient toutes avérées vaines. Alors, en désespoir de cause, il ne restait aucune autre alternative que de défier les usurpateurs, conduits par Duryodhana, et les affronter sur le champ de bataille.

Krishna avait Lui-même organisé les choses afin que cette injustice intolérable soit enfin rectifiée, mais Arjuna refusait maintenant de coopérer avec Son plan ! Pour soutenir son refus de combattre, et tenter de justifier sa position, Arjuna opposait au Seigneur de nombreux arguments, en apparence emplis de bon sens et de sagesse. Mais à y regarder de plus près, en particulier dans une perspective spirituelle, aucun d'entre eux ne résistait à l'analyse. Finalement, Krishna accepta de l'instruire et commença par le réprimander pour son aveuglement, le traitant indirectement d'insensé : « Bien que tu tiennes de savants discours, tu t’affliges sans raison. Ni les vivants, ni les morts, le sage ne les pleure. »

Sankarshan Das Adhikari


Devoir de la semaine :

Lis les versets 8 à 11 du Deuxième Chapitre de « la Bhagavad-gîta telle qu'elle est ». Décrit les similitudes qui existent entre notre état actuel de conscience corporelle, et les illusions dont est victime Arjuna au début de cet ouvrage.

Merci de nous envoyer ta réponse par e-mail.


Merci d’envoyer votre réponse par e-mail à :

pensees_du_jour@backtohome.com
 

Nous vous répondrons rapidement.

Leçon Suivante

 


Traduit de l’anglais par :

Vrisakriti dasa (ACBSP)
Ariège, France


Tout droit de propriété littéraire 2005-2007 réservé à  UltimateSelfRealization.Com
Vous êtes autorisé à distribuer gratuitement cette connaissance partout dans le  monde à condition d’en indiquer la source par une référence, ou un lien vers notre site :        www.backhome.com.

Hit Counter