Cycle d’étude ultime

pour la réalisation de Soi

par  
 Sriman Sankarshan Das Adhikari

Accueil |Pensées Du Jour | | Galleries | La Bhagavad-gita Telle Qu'elle Est
 
Programme d’Étude pour une Parfaite Réalisation de Soi
Méditations sur la Bhakti Pure Offrandes | Conférences (en Anglais) | Autres Services
Contactez-Nous | Quoi De Neuf?  | S'abonner aux 'Pensées du Jour'

 

 

Pour plus de facilité, pour une étude plus convenable, tu peux commander le livre de notre magasin internet:
 

Notre Magasin

ou de

www.krishna.com

 

Lire
la Bhagavad-gita
en ligne

Ce cours se base sur l'oeuvre la Bhagavad-Gita Telle Qu'eslle Est par Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada. Tu peux le lire en ligne ici:

La Bhagavad-gita
Telle Qu'elle Est

 

Voici la liste des centres  ISKCON :

 

Liste des centres ISKCON
 

Cours Gratuis                 Leçon Bg                Cours Gratuis


« L'Ennemi Dévastateur de ce Monde ! »


 Tout comme celle de la semaine dernière, j'ai rédigé cette leçon le 19 janvier 2007, durant mon séjour dans notre centre ISKCON de Labasa, à Fidji.

Dans la Bhagavad-gîta, Krishna décrit la concupiscence comme étant : « le pire de tous les péchés, l'ennemi dévastateur qui dévore tout en ce monde » ! En effet, aucun sentiment ne nous rend plus malheureux et plus pitoyables que lorsque nous sommes sous l'emprise de pulsions insatisfaites. L'une des façons d'essayer de sortir de cette situation misérable est de tout mettre en oeuvre pour tenter de gratifier nos désirs sensuels. Le problème avec cette option est que la concupiscence peut être comparée au feu : plus on lui donne du carburant, plus celui-ci s'intensifie et plus la chaleur augmente. De même, plus nous succombons à nos désirs sensuels, plus nous devenons torturés par leurs exigences. C'est pourquoi les personnes saintes préconisent de tolérer ces impulsions. Car tout comme lorsque nous grattons fébrilement une démangeaison celle-ci s'intensifie, si nous lui résistons sans essayer d'en être soulagé, elle finira par diminuer et disparaître.

Il est pourtant naturel et humain d'aspirer à la satisfaction de nos sens. Par conséquent que faut-il faire pour changer cela ? La solution de cette difficulté réside dans le fait de développer « un goût supérieur » ! En effet, lorsque l'on goûte un plaisir supérieur, il devient alors facile d'abandonner une satisfaction inférieure. Essayer d'abandonner complètement le plaisir des sens, en entrant artificiellement dans un état de vide intérieur, dénué de sensations, ou encore en prétendant « se fondre dans l'absolu » n'est pas une véritable solution. Même si cette tentative est faite par les philosophes impersonnalistes qui prétendent qu'en réalité « tout est néant », illusion, dénué d'existence, ou encore par les philosophes Mayavadis qui disent eux que « tout est un » ! Cependant de telles tentatives – artificielles – destinées à se conditionner à ne plus ressentir le moindre plaisir, ne peuvent pas durer bien longtemps. La vraie solution est donc de faire l'expérience d'un authentique goût supérieur. Et où trouver une telle satisfaction ? Cela est possible uniquement si nous nous élevons jusqu'au niveau de la plate-forme spirituelle, ou transcendantale, car c'est seulement sur ce plan-là que nous pourrons trouver le pur bonheur, dénué de toute trace de chagrin ou de manque. Et lorsque nous aurons fait l'expérience de ce goût supérieur, il nous sera alors facile d'abandonner notre attirance pour les plaisirs de ce monde, sans nous sentir alors en aucune façon frustrés ou en colère.

Supposons qu'une personne ait économisé toute sa vie pour avoir un million de dollars ; si je lui demande de renoncer à cette somme, pensez-vous qu'elle acceptera sans hésiter ma demande ? Bien sûr que non ! Mais si en échange je propose de lui offrir un milliard, alors elle acquiescera sans aucune hésitation. Le « goût supérieur » proposé par la Conscience de Krishna est de cette nature. Il dépasse de très loin tous les plaisirs de ce monde matériel. C'est la raison pour laquelle lorsque quelqu'un goûte véritablement et pleinement le doux plaisir de la Conscience de Krishna, il ne sera plus jamais attiré par les joies éphémères qui découlent de l'interaction des sens avec leurs objets, quelle qu'en soit la quantité offerte. Aussi le Srimad- Bhagavatam décrit-il la Conscience de Krishna comme étant brahma-saukyam, c'est-à-dire une félicité spirituelle inextinguible et en constante augmentation.

C'est pourquoi nous vous invitons, cher lecteur, à entrer dans ce divin état de conscience libérée. Vous deviendrez alors naturellement affranchis de toutes les frustrations associées à la convoitise et à la concupiscence et vous pourrez goûter à chaque instant le plus doux des nectars. Faites cette expérience et vous verrez … qu'elle vous comblera !

Sankarshan Das Adhikari


Devoir de la semaine :  

Étudiez avec soin le 37ème Verset du 3èmeChapitre de La Bhagavad-gîta Telle Qu'elle Est, ainsi que sa Teneur et portée, puis répondez à cette question : Pourquoi le fait de céder aux impulsions de la concupiscence est-il une façon très décevante d'essayer d'atteindre le bonheur ? 


Merci d’envoyer votre réponse par e-mail à :

pensees_du_jour@backtohome.com
 

Nous vous répondrons rapidement.

 

Leçon Suivante

 


Traduit de l’anglais par :

Vrisakriti dasa (ACBSP)
Ariège, France


Tout droit de propriété littéraire 2005-2007 réservé à  UltimateSelfRealization.Com
Vous êtes autorisé à distribuer gratuitement cette connaissance partout dans le  monde à condition d’en indiquer la source par une référence, ou un lien vers notre site :        www.backhome.com.

Hit Counter