Cycle d’étude ultime

pour la réalisation de Soi

par  
 Sriman Sankarshan Das Adhikari

Accueil |Pensées Du Jour | Conférences (en Anglais) | Autres Services| Galleries | Méditations sur la Bhakti Pure
 Offrandes |
Programme d’Étude pour une Parfaite Réalisation de Soi |La Bhagavad-gita Telle Qu'elle Est
Contactez-Nous | Quoi De Neuf?  | S'abonner aux 'Pensées du Jour'

 

 

Pour plus de facilité, pour une étude plus convenable, tu peux commander le livre de notre magasin internet:
 

Notre Magasin

ou de

www.krishna.com

 

Lire
la Bhagavad-gita
en ligne

Ce cours se base sur l'oeuvre la Bhagavad-Gita Telle Qu'eslle Est par Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada. Tu peux le lire en ligne ici:

La Bhagavad-gita
Telle Qu'elle Est

 

Voici la liste des centres  ISKCON :

 

Liste des centres ISKCON
 

Cours Gratuis                 Leçon Bg12                Cours Gratuis


«Ce qui différencie un corps en vie et un cadavre»


Si nous avons un minimum de bon sens, et un désir sincère de connaître la réalité, alors nous pourrons apprendre beaucoup de choses simplement en ouvrant les yeux et en observant attentivement le monde qui nous entoure. Il suffit, par exemple, d'observer la différence qui existe entre une personne en vie et un cadavre pour pouvoir comprendre un certain nombre des vérités sous-jacentes qui régissent notre Univers. Et il est extrêmement étonnant de constater que ces informations, pourtant essentielles, semblent être totalement inconnues et délaissées même des universités pourtant présentées comme les plus prestigieuses de la planète. Lorsque Srila Prabhupada avait donné une conférence à l'Institut de Technologie du Massachusetts (M.I.T.) il avait demandé aux étudiants qui étaient dans la salle : « Quel est le département de votre université qui enseigne la différence qui existe entre un être vivant est un cadavre ? » Personne ne fut alors en mesure de lui répondre car ce sujet n'était abordé dans aucun des programmes d'étude (pourtant fort nombreux) de cette université.

Pourquoi sommes-nous si attirés par la compagnie d'une personne en vie, alors que  nous éprouvons le plus souvent de la répulsion pour les corps morts ? Les divers éléments chimiques qui les composent sont pourtant identiques, alors pourquoi une telle différence émotionnelle ? La réponse est bien sûr que dans le premier cas, l'étincelle spirituelle, ou atma, habite encore ce corps, tandis que dans le second elle en est désormais absente. Il est donc facile de comprendre que ce qui est véritablement attirant et précieux chez un être c’est son âme spirituelle, et pas son vêtement matériel. Cependant, malgré cette démonstration simple et facile à comprendre, nous pouvons constater sans trop d'efforts que nous consacrons pratiquement toute notre énergie vitale à satisfaire les demandes de notre corps matériel, qui n'est que l'enveloppe temporaire du notre véritable moi, alors que nous nous oublions presque totalement de prendre en compte les besoins de notre âme éternelle !

Gaspiller ainsi cette vie humaine, qui est si précieuse, est tout simplement de la folie ! Vivre de façon aussi inconsciente conduit immanquablement à connaître la frustration, d'une façon ou d'une autre, et, au moment de la mort, à expérimenter une détresse extrême, lorsque tout ce que nous possédons nous est enlevé sans ménagements. Il est donc de loin préférable de commencer dès à présent à nous détacher mentalement de notre identité temporaire actuelle en comprenant, puis en réalisant : « Je ne suis pas ce corps . » Comprendre ce fait signifie être en mesure d’en saisir le concept, au moins sur le plan philosophique, tandis que le réaliser implique d'être profondément « habité » par cette certitude, au point qu’elle influence chacune de nos pensées, paroles et actions. En d'autres termes cela signifie toujours penser, parler et agir non plus au niveau de notre corps matériel, mais bel et bien sur la plate-forme de l'âme spirituelle ; ce qui implique que nous consacrons alors l'essentiel de notre énergie au développement de l'âme, et non plus au seul bien-être du corps. 

Comment pouvons-nous accomplir cela de façon concrète ? La réponse, fort simple, est que si nous désirons véritablement agir sur le plan spirituel, il nous faut engager toute chose au service du Seigneur. Nous serons alors automatiquement élevés au niveau spirituel, sans avoir nul besoin de pratiquer les postures et la gymnastique complexe du hatha yoga, ni de nous triturer les méninges en essayant de suivre le sentier, souvent ardu et obscur, des spéculations mentales préconisées dans le jnana yoga. Agir sur la plate-forme du bhakti yoga (la dévotion au Seigneur Sri Krishna) nous place immédiatement sur la plate-forme spirituelle, ce qui peut être accompli sans difficulté si nous engageons tous nos sens au service du Seigneur. Grâce à ce simple processus de purification, nous éveillerons graduellement notre conscience transcendantale endormie, aussi appelée Conscience de Krishna, un divin potentiel demeuré latent et inutilisé en nous depuis un nombre incalculable de vies.

Sankarshan Das Adhikari


Devoir de la semaine :                               

Étudiez sérieusement le verset 17 du Deuxième Chapitre de « la Bhagavad-gîta telle qu'elle est » ainsi que sa « Teneur et portée. » Expliquez-nous comment nous en sommes arrivés à savoir que le coeur est le centre énergétique de tout le corps matériel.
 


Merci d’envoyer votre réponse par e-mail à :

pensees_du_jour@backtohome.com
 

Nous vous répondrons rapidement.

 

Leçon Suivante

 


Traduit de l’anglais par :

Vrisakriti dasa (ACBSP)
Ariège, France


Tout droit de propriété littéraire 2005-2007 réservé à  UltimateSelfRealization.Com
Vous êtes autorisé à distribuer gratuitement cette connaissance partout dans le  monde à condition d’en indiquer la source par une référence, ou un lien vers notre site :        www.backhome.com.

Hit Counter